HomeTiquesPiqûre de tiques

Piqûre de tiques


                                          


                                1) Que faire en cas de piqûre ?
                                2) Que faire après avoir retiré la tique ?
                                3) Les 4 conditions pour diagnostiquer une maladie de Lyme ?
                                4) Peut-on traiter préventivement ?
                                5) Le danger de la maladie de Lyme

 
1) Que faire en cas de piqûre par une tique?

puce Retirer la tique immédiatement.
    Auparavant, vous pouvez prendre une photo et la garder comme preuve .
 
Important: Si vous avez une blessure aux doigts ou si vous vous rongez les ongles, mettez un gant en caoutchouc (fin) avant de retirer la tique sur vous, vos chats ou vos chiens.
Pourquoi? le sang contenu dans le ventre de la tique ne doit pas toucher votre blessure. Il peut arriver qu'une personne inexpérimentée perce le ventre de la tique et se trouve infectée. Lavez-vous bien les mains après tout contact avec une tique.

Pas d'éther, ni autre produit, car la tique anesthésiée régurgite aussitôt endormie et accroît le risque d'infection.
Prenez une pince fine ou pince à épiler (non coupante) .
Pincez la tique au niveau de sa tête(pas du ventre) le plus près possible de la peau
Tirez droit sans faire de mouvements de rotations
jusqu'à ce que la tique se détache ce qui peut prendre 60 secondes. Ne lâchez pas.

Après l'extraction, une bonne désinfection s'impose.

L'idéal pour la retirer est une pince à tiques qu'on peut acheter en pharmacie. Il existe différents modèles. Suivre le mode d'emploi indiqué.

S'il s'agit d'une nymphe (jeune tique - à droite sur l'image ci-dessous). On distingue un point noir qui pourrait ressembler à une écharde ou à une épine sous la peau. La nymphe, grosse comme une tête d'épingle oppose moins de résistance que la tique adulte lorsqu'on cherche à la retirer.

S'il s'agit d'une tique adulte, vous la verrez facilement mais elle est plus difficile à retirer que la nymphe. Son système d'accrochage avec l'hypostome (rostre avec des crochets comme des petits hameçons) est très résistant.

puce Si la tête de la tique reste accrochée dans la peau. Ce n'est pas très grave car les bactéries se trouvent dans le ventre arraché et non dans la tête. Bien désinfecter l'endroit où se trouve la tête. Il se formera une petite infection qui devrait guérir rapidement.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas enlever la tique vous-même, consultez votre médecin ou votre pharmacien mais insistez pour qu'il ne mette pas d'éther ou autre produit qui risquerait d'endormir la tique. Beaucoup d'entre eux ne savent pas que cette pratique augmente le risque d'infection.

Que faire si la tique retirée est encore vivante?
Ne pas chercher à l'écraser car le sang contenu dans le ventre pourrait se répandre. Vous pouvez la jeter dans les toilettes.
Sinon, gardez la tique dans une petite boîte (ou tube) bien fermée, et écrivez la date dessus. Sous peu, la tique sera desséchée.
Vous pouvez aussi la mettre dans une petite bouteile avec de l'alcool à 90°.
En procédant ainsi, vous pourriez - même des mois plus tard - la faire analyser et éventuellement savoir quelles infections elle a pu vous transmettre.

 
2) Que faire après avoir retiré la tique? 

Inscrire dans un agenda ou sur la photo la date pour la mentionner au médecin si nécessaire.

Observez-vous dans les 7 à 20 jours qui suivent la piqûre.

Voyez-vous apparaitre l'un ou l'autre des 2 symptômes typiques de l'infection
     de Lyme ?
1) Une auréole rouge autour du point de morsure - présente seulement sur 50%
    des personnes infectées 
2) Des symptômes de grippe, fièvre, mal à la tête, courbatures, maux de gorge, ganglions,
   mal aux articulations, fatigue etc.. (voir stade 1) - pour plus de détails.
    Il y a apparition de ces symptômes dans 100% des cas d'infection à la maladie de Lyme.

    Consultez votre médecin si vous constatez l'apparition de l'un ou/et l'autre des symptômes.
    
Si aucun des 2 symptômes ne se développe, vous n'avez probablement pas contracté
     la maladie de Lyme.

 

3) Pour résumer:
     Les 4 quatre conditions à la transmission de la maladie de Lyme.
 

1) Avoir été piqué :
    ou ... par une tique que l'on voit distinctement incrustée dans la peau ou le cuir chevelu
    ou ... par une jeune tique (nymphe) peu visible car grosse comme un point noir ou une tête
           d'épingle et incrustée dans la peau ou le cuir chevelu.

 2) Que la tique soit fixée dans la peau/chair pendant 5 heures minimum.
     Plus elle reste de temps dans la peau, plus elle risque de transmettre la bactérie infectieuse.


3) Que cette tique soit infectée par la bactérie: Borrelia Burgdorferi.
    Entre 10% et 20% des tiques seraient actuellement porteuses de cette bactérie.
    Ce pourcentage varie selon les régions.

 4) Avoir les symptômes comme décrits au précédent paragraphe.

 
4) Peut-on traiter avant d'avoir des symptômes ?

Dans les cinq jours qui suivent la piqûre (avant l'apparition des symptômes typiques), on peut envisager un traitement (préventif) aux antibiotiques mais il n'est pas souvent prescrit car il serait difficile de traiter préventivement une personne qui se ferait piquer très souvent. .

Par contre, les enfants en dessous de 2 ans et les femmes enceintes peuvent être traitées préventivement.
La maladie de Lyme (comme la syphilis) - non traitée à temps - peut entraîner des malformations sur le fétus ou déclencher une fausse couche. (Dr. Dieter Hassler de Kraichtal ("Zecken" - Ratgeber Ehrenwirth, 2000, P. 88-89) . (voir stade 1)

  
5) Le danger de la Maladie de Lyme 

Ne pas être diagnostiquée et traitée à temps.

Toute personne qui saura reconnaître les symptômes de la maladie de Lyme après une piqûre de tique, pourra consulter son médecin très rapidement et obtenir un traitement qui arrêtera
l'infection à son début.
Si votre médecin ne connaît pas bien la maladie de Lyme, consultez un autre généraliste,
un dermatologue ou bien un spécialiste des maladies tropicales ou infectieuses.
Un traitement aux antibiotiques de 3 ou 4 semaines devrait vous être prescrit.

Si les premiers symptômes ne sont pas diagnostiqués comme maladie de Lyme (borréliose), l'infection va suivre son cours et se disséminer lentement dans le corps pour atteindre les articulations (arthrite), le tissu cardiaque (problèmes cardiaques), le tissu nerveux (paralysie de la face, d'une jambe, problèmes neurologiques, etc...), la moelle épinière et le cerveau.

Retour en haut