HomeBoite à outilsTests - Laboratoires

Tests - Laboratoires

                               
                                   L'analyse de sang

Je rappelle qu'une seule piqûre de tique peut inoculer plusieurs infections !


Il faut demander au laboratoire de rechercher dans le sang du malade les infections les plus couramment transmises par les tiques pour que le médecin puisse bien cibler le traitement et donne ainsi au patient toutes les chances de guérison.

Voici les 7 infections (co-infections) qu'il faudrait rechercher :

1) Borrélia burgdorféri (Lyme) :
Demander un test Elisa  ( fiable à seulemet 55%) suivi d'une sérologie IgM et IgG par Western Blot . Insistez pour que votre médecin mentionne sur l'ordonnance du labo un rapport sur les 16 bandes de protéines - qu'elles soient positives ou négatives.
Pas toujours facile d'obtenir cette analyse en France!
Selon l'ILADS, si les bandes 31 et 34 sont positives, il y a de fortes chances que la personne ait été contaminée par Borrélia Burgdorferi. Il n'est pas nécessaire que d'autres bandes soient positives pour conclure à un diagnostic positif de maladie de Lyme surtout s'il y a des symptômes cliniques.

La liste des co-infections se poursuit par:
2) Babésia (Piroplasmose) - moins fréquente en France mais présente.
3) Coxiella Burnetii (Fièvre Q)
4) Bartonella
5) Ehrlichia (anaplasme) 
6) Mycoplasmes (mycoplasmose)
7) Rickettsies (Rickettsiose)

 

Voici quelques adresses de laboratoires.

 

Hôpital Necker: Service de Microbiologie

 

Adresse en Belgique et aux USA: 

Institut de Médecine Tropicale Prins Leopold, Laboratoire de biologie clinique Kronenburgstradt 43/3, 2000 Anvers 1, Belgique Tel. 00 32 3 247 64 07 


Laboratoires américains
reconnus qui utilisent des méthodes de tests différentes

- Laboratoires IGeneX (California)aux USA : http://www.igenex.com

- Bowen Research Institute  http://www.bowen.org/index 018.htm  (Florida)

 

                           La maladie de Lyme est-elle transmissible ? 

Si une personne a une maladie de Lyme qui reste non diagnostiquée pendant des années:

1) Que se passe-t-il si un transfusé reçoit le sang de cette personne?
2) L'infection est -elle sexuellement transmissible?
3) Et la femme enceinte? le danger pour le fétus existe. La transmission par voie placentaire et allaitement est possible. Qui s'en préoccupe?

J'aimerais que le Ministère de la Santé puisse répondre aux questions ci-dessous. S'il n'a pas répondu jusqu'à présent, est-ce par peur de faire face au problème qui pourrait être "explosif"?

Le Lyme est provoqué par une infection à spirochète - tout comme la syphilis. Ces deux maladies, bien que déclenchées par des causes différentes, provoquent les mêmes symptômes et les mêmes conséquences si elles ne sont pas traitées à temps.

Le Ministère de la Santé Publique connaît bien les dangers de la syphilis mais il se voile la face devant les dangers de l'infection de Lyme.  Et pourtant ... les spirochètes sont beaucoup plus dangereux !
 

 

Retour en haut